homme / sexe : « Pas ce soir, j’ai fait le ménage ! »

Plus les hommes accordent de temps aux tâches ménagères, moins ils font l’amour
Encore une étude qui risque d’alimenter la guerre des sexes.
Un chercheur espagnol affirme que les hommes qui accordent le plus de temps aux tâches ménagères, comme la cuisine ou les courses, ont moins de rapports sexuels avec leur femme que les autres.
À l’inverse, ceux qui accomplissent seulement des tâches de « mâles », comme laver la voiture, payer les factures ou entretenir le jardin, font plus souvent l’amour.
« Cinq fois par mois en moyenne », précise l’étude publiée dans la Revue américaine de sociologie.

Un échantillon de 7 002 personnes
“Il existe une sorte de scénario sexuel bien défini par le genre, dans lequel se conduire selon ce genre est important pour la création du désir sexuel et l’accomplissement de l’acte”, ajoute M. Kornrich qui co-signe l’étude avec les sociologues de l’Université de Washington Julie Brines et Katrina Leupp.
Mais les conclusions de l’étude, qui se base sur un questionnaire rempli par 7.002 personnes, ne doivent pas inciter les hommes à lâcher l’aspirateur : “Refuser de participer aux tâches ménagères provoque des conflits dans le couple et l’insatisfaction des épouses“, elle-même liée à l’activité sexuelle, prévient le chercheur.

We will be happy to hear your thoughts

Ajouter voter résponse