10 idées pour passer une Saint-Valentin BDSM mémorable

Inutile de vous rappeler que la Saint-Valentin commence à pointer le bout de son nez… Comme de nombreux couples, il se peut que vous ayez envie de profiter du 14 février pour casser la routine. Dans ce cas-là, pourquoi ne pas se servir de cette Saint-Valentin pour organiser une soirée placée sous le thème du BDSM (Bondage Sado-Masochism). Que vous soyez débutant ou véritable expert en la matière, la rédaction d’Avenue-privée vous délivre ses meilleurs conseils pour passer une Saint-Valentin BDSM mémorable. C’est parti !

Saint-Valentin BDSM : combinez sexe et novation

Vous ne vous êtes encore jamais aventuré dans l’univers mystérieux et envoûtant du BDSM ? Dans ce cas-là, cette Saint-Valentin est l’occasion rêvée pour vous y essayer ! Non ?! À l’inverse de ce qu’un grand nombre de couples a tendance à penser, le milieu du BDSM n’est pas uniquement réservé aux plus « extrêmes ». En effet, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les envies. À la recherche de quelques idées singulières pour pimenter vos parties de jambes en l’air ? C’est par ici !

1 – Menottes, fouet et masque. Voilà les trois accessoires indispensables pour s’aventurer dans le monde du BDSM. Notez d’ailleurs que de nombreux amoureux disposent déjà de ce genre de jouets sans savoir qu’ils se rattachent à cet univers particulier ! Alors, que pouvez-vous faire avec ces trois objets ? Bien des choses ! Les menottes, elles, servent à attacher votre partenaire. Mais nous ne vous apprenons rien là. Le réflexe premier des couples : s’attacher mutuellement aux barreaux du lit. C’est très bien, mais pourquoi ne pas voir un tout petit peu plus loin ? Utilisez-les pour assujettir votre moitié sous la douche en l’attachant aux barres qui s’y trouvent.
Il y a bien une chaise qui traîne chez vous… Pourquoi ne pas vous en servir pour immobiliser votre bien-aimé(e) et « l’obliger » à assouvir vos fantasmes les plus secrets…
Rien ne vous empêche d’investir dans une seconde paire de menottes et de lier les mains et les jambes de votre partenaire à ce qu’il vous semblera adéquat…

Pour ce qui est du fouet, inutile de vous faire une notice détaillée sur son mode de fonctionnement. Si votre moitié apprécie la fessée, il n’y a aucune raison pour que celui-ci/celle-ci rejette l’idée de se faire chauffer le derrière ! Qui plus est, le fouet se décline sous de nombreuses couleurs et sous une variété de modèles. Impossible de ne pas trouver « chaussure à son pied » !

Saint-Valentin BDSM

Le masque ou le bandeau, aussi simple soit-il, permet de faire découvrir à l’autre des sensations inconnues. Les yeux bandés, les individus que nous sommes ont tendance à davantage se concentrer sur ce qui se passe autour. Nos autres sens se décuplent. Nous nous focalisons de manière intense sur ce que l’autre est en train de nous faire vivre. Pour débuter l’expérience, bandez les yeux de votre partenaire et faites-le/la grimper au septième ciel en douceur. Une fois ce premier essai réalisé, laissez aller votre imagination : le sexe peut se pratiquer à de nombreux endroits loin du lit conjugal ! Cachez les yeux de l’autre, et amenez-le/la dans une autre partie de la maison. Mettez-le/la dans la position qui vous fait plaisir et passez aux choses sérieuses 😉 .

2 – La tenue. Oui, lors d’une soirée BDSM, il est essentiel d’accorder une importance toute particulière à ses vêtements ! Combinaison seins nus, robe à base de lanières, pantalon en cuire, ensemble filet… Le choix ne manque pas ! Tout dépend de l’ambiance au sein de laquelle vous souhaitez baigner. Comme à chaque fois, il est indispensable de prendre en compte les goûts et les limites de l’autre pour que la soirée soit une réussite.
Pourquoi ne pas agrémenter votre tenue/celle de votre partenaire de quelques accessoires supplémentaires ? Cache-tétons, collier, laisse, pinces à seins… Faites-vous plaisir !
Notez également que le déguisement est roi dans le monde du BDSM. La seule règle : faire dans l’érotisme et le charnel.

3 – Les door jam cuffs sont particulièrement appréciés des adeptes de BDSM, et cela, quelles que soient leurs limites. Pour ceux pour qui l’anglais n’est pas leur tasse de thé, notez que « door » signifie « porte » et que « cuffs » se traduit par « menottes ». Oui, vous l’aurez compris : le principe de cet accessoire consiste à suspendre les bras de votre moitié à la porte. Une fois celle-ci fermée, votre bien-aimé(e) ne pourra se libérer. Vous êtes seul maître à bord. De quoi pimenter vos jeux sexuels en bonne et due forme !

Saint-Valentin BDSM

4 – La sodomie fait partie de vos petits pêchés mignons ? Alors, pourquoi ne pas goûter aux plaisirs du gode anal. Ce petit accessoire, aussi dénommé « plug », peut être utilisé de plusieurs façons différentes. Celui-ci peut se porter tout au long de la journée ou servir lors de vos parties de jambes en l’air. Souvent plus petit qu’un pénis, le gode anal s’avère pratique pour préparer le terrain en vue de passer à l’acte. Pensez-y !

5 – Le jeu de rôle. Pourquoi ne pas profiter de cette Saint-Valentin exotique pour vous initier aux jeux de rôle. Glissez-vous dans la peau de quelqu’un d’autre, juste le temps d’une soirée. Cette activité sexuelle permet aux deux partenaires de se laisser aller complètement et de découvrir leur moitié sous un autre angle. Pour ce faire, renseignez-vous sur le fantasme de votre cher(e) et tendre. Dans quel cadre aimerait-il/elle faire l’amour ? Quels genres de contextes le/la feraient frémir ? Pratiquer des jeux de rôle permet de se lâcher et d’apprendre à connaître l’autre autrement. Alors, osez !

Saint-Valentin BDSM : passez à l’étape supérieure

Les pratiques de base du BDSM n’ont déjà plus de secrets pour vous ? Cela signifie, sans aucun doute, que le temps est venu pour vous de passer au niveau supérieur ! La Saint-Valentin est l’occasion idéale pour s’essayer à de nouvelles choses ! Voyons tout ça de plus près.

1 – Le bâillon. Ce petit accessoire peut réellement transformer un simple moment sexe en véritable instant bestial. Empêcher l’autre de crier, de parler, le soumettre, entendre son souffle fort passer à travers sa « muselière »… De quoi faire frémir les deux partenaires à tous les coups ! Si vous êtes sur la même longueur d’onde, pourquoi ne pas faire la surprise à votre moitié en vous procurant l’accessoire à l’avance avant de l’inviter à s’essayer à ce nouveau jeu !

2 – Les électrodes. Électrisez vos parties de jambes en l’air ! Si de nombreux couples ont « peur » de ce type d’accessoire, il faut savoir que vous êtes maître tout du long. Vous seul(e) contrôlez l’intensité de votre/vos gadget(s). Alors, pourquoi ne pas essayer ? Sur les seins, les fesses, le pénis, les testicules… Les électrodes peuvent se placer où bon vous semble. Le but : provoquer des décharges plus ou moins importantes (en fonction de vos préférences) sur les zones érogènes. Il est également possible de se procurer des sextoys préalablement équipés de ce système électrisant.

3 – Le spéculum. Aussi pratique que plaisant, le spéculum est l’accessoire idéal pour intensifier les rapports sexuels. Alors, comment ça marche ? Celui-ci se place dans le vagin ou encore dans l’anus du receveur et vise à l’agrandir. Rien de mieux pour jouer au docteur avec votre partenaire ! L’aspect pratique du spéculum réside dans sa capacité à élargir l’anus dans le cadre de la sodomie. Que vous soyez adepte de douceur ou de férocité, le spéculum saura vous ravir.

4 – La culotte/le set de chasteté. Adeptes de la soumission, cet accessoire est exactement ce qu’il vous faut ! Que vous soyez un homme ou une femme, celui-ci/celle-ci saura mettre le feu aux draps le soir du 14 février. Le principe est simple : cet accessoire rend inaccessible ou inutilisable une partie de l’intimité de son/sa partenaire. En plus de satisfaire les fantasmes des fans d’obéissance et de sujétion, ce sextoy pousse les couples à faire appel à leur imagination pour assouvir leur désir de sexe. Rien de mieux pour casser la routine et partir à la découverte de nouveaux horizons !

Saint-Valentin BDSM

5 – La corde. Comme de nombreux objets du BDSM, la corde laisse la porte ouverte à de nombreuses possibilités. Attachez tout ou une partie du corps de votre partenaire. Laissez-lui une certaine liberté de mouvement, ou pas. La corde permet d’accrocher sa moitié où bon nous semble, sans avoir à se soucier d’éventuels problèmes de longueur. Bras, jambes, mains… Immobilisez les parties qui vous font plaisir. Il est également possible d’opter pour du ruban adhésif de bondage. La plupart sont conçus de manière à ne pas coller à la peau. Le ruban reste en place grâce à de l’électricité statique. Cocasse et innovant, le ruban permet aux partenaires de s’amuser et de créer des menottes poignets, pour cheville, des colliers ou encore des harnais. Votre imagination est la seule limite ! Laissez-vous aller !

We will be happy to hear your thoughts

Ajouter voter résponse