Poppers : pour des rapports sexuels pimentés !

Que cela soit pour mettre un coup de fouet à vos parties de jambes en l’air qui battent de l’aile, pour casser la routine, ou encore pour faciliter un rapport anal, le Poppers se révèle être un aphrodisiaque extraordinaire, doté de nombreuses vertus. Cependant, et cela, même si le Poppers est un produit qui se banalise de plus en plus au fil du temps, beaucoup ne savent pas à quoi il sert réellement. Ni comment il faut le consommer. D’autres se demandent si le Poppers est réellement légal en 2016… Tant de questions auxquelles la rédaction d’Avenue Privée a tenu à vous apporter des réponses.

Poppers : qu’est-ce que c’est ?

Commençons par commencement. Le Poppers est, à proprement parlé, un vasodilatateur (un produit qui dilate les vaisseaux sanguins). Ce dernier est vendu sous forme de petit flacon de 10ml à 15 ml, au sein duquel se trouve un liquide. En contact de l’air, le produit s’évapore rapidement.
Le Poppers fut auparavant utilisé pour soigner certaines affections cardiaques, mais l’industrie pharmaceutique s’est rapidement rendue compte de ses effets secondaires : stimulation sexuelle, dilatation des muscles, sensation euphorique… Des années plus tard, le Poppers trouva sa place sur les étagères des sex-shops.

Poppers

Prendre du Poppers : quelle utilité ?

Le Poppers a désormais pour vocation d’améliorer la qualité des rapports sexuels à plusieurs niveaux. De nombreux couples s’en procurent dans le but de faciliter le coït anal, qui, comme vous le savez déjà, est un acte sexuel qui angoisse un grand nombre… La peur de la douleur est la principale raison qui pousse les adeptes du sexe à tirer un trait sur la sodomie. Le Poppers, lui, permet de dilater les muscles, et notamment ceux de l’anus, favorisant ainsi un rapport anal doux et sans souffrances.
Au-delà, de la sodomie, le Poppers est également utilisé comme aphrodisiaque. Le produit se diffuse dans la pièce et est respiré par les membres du couple. Résultat : les partenaires sont détendus, excités, le désir sexuel est à son apothéose… Un contexte idéal pour partir à la découverte d’horizons encore inconnus !
L’autre utilisation, qu’on peut qualifier de détournée, consiste à inhaler, à renifler le produit. Les 18-25 ans sont, d’après les statistiques, les plus concernés par le phénomène. Cependant, cette pratique est fortement déconseillée. En effet, en plus de provoquer des brûlures nasales, le Poppers, consommé de cette manière, peut provoquer des maux de tête, des vertiges et augmenter la pression interne de l’œil. Pas très glamour, n’est-ce pas ?!

Poppers : comment le consommer ?

Comment consommer du Poppers ? En réalité, il n’y a rien de plus simple. Il suffit d’ouvrir la bouteille environ 30 minutes avant les retrouvailles avec votre partenaire, et d’attendre que les effets fassent leur apparition. Posez la fiole dans un coin de votre logement. Le Poppers s’évaporera rapidement. Les effets se déclenchent lorsque le produit est respiré. Si la pièce dans laquelle vous pensez passer aux choses sérieuses est grande, n’hésitez pas à dévisser plusieurs flacons.

Poppers

Légal, pas légal, légal !

Les décisions politiques à l’encontre et en faveur du Poppers n’ont cessé de fuser dans tous les sens depuis ces 15 dernières années. En effet, le produit, interdit dans les années 90, a été recommercialisé peu de temps après grâce à une nouvelle formule et de nouveaux composants, autorisés ceux-ci. En 2007, le Poppers est à nouveau interdit, mais la décision est vite considérée comme disproportionnée. Le produit est remis sur le marché. Nouveau retournement de situation en 2011. Le Poppers se voit à nouveau retiré des rayons des sex-shops. Face à un manque d’études scientifiques et de preuves témoignant de la toxicité du produit, le Poppers revient, une nouvelle fois, en 2013. Conclusion : à ce jour, la vente, l’achat et l’utilisation du Poppers sont parfaitement légaux sur le territoire français.

Dépendance au Poppers : une idée fausse

Un certain nombre d’individus considère le Poppers comme une drogue, et donc comme un produit nocif. Comme nous vous le disions plus haut, tout dépend de l’utilisation que l’on en fait. À ce propos, la dépendance au Poppers est une idée qui court les rues depuis fort longtemps. Alors, vérité ou fiction ? Les experts sont unanimes : ce produit euphorisant, n’est pas une drogue et n’entraîne, de ce fait, absolument aucune dépendance ! La question du sevrage ne se pose aucunement. Le Poppers est un produit aphrodisiaque sans danger qui nécessite simplement d’être consommé de manière adéquate.

Poppers : un peu d’histoire

Les premières utilisations du Poppers datent du début du 19e. En effet, un physicien écossais découvre un des pouvoirs du nitrite (composant du Poppers) : celui de dilater les vaisseaux sanguins. Il emploie alors le produit pour soigner les angines. Par la suite, il traitera les maladies cardiaques.
Le produit connaît un nouvel âge d’or durant la guerre du Viêtnam pendant laquelle les soldats l’utilisaient de manière détournée, pour « planer ». À la fin des hostilités, le Poppers a trouvé une place au sein de toutes les boutiques. Ses vertus dilatantes furent mises en valeur, et séduisirent rapidement la communauté gay et les fans de plan à trois.
L’engouement se calma avant de reprendre dans les années 90 ; période durant laquelle le produit se fit interdire des rayons. La suite, vous la connaissez déjà 😉 .
Au jour d’aujourd’hui, quelques clics sur internet suffisent pour acheter du Poppers. D’ailleurs, Avenue Privée vous propose à la vente de nombreuses fioles de Poppers, toutes disponibles à moins de 13 euros. N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre rayon 😉 .

We will be happy to hear your thoughts

Ajouter voter résponse